Désert de l’Ecureuil : no herbes, no tickets !

A diffuser sans modération autour de Grenoble …et ailleurs !
Vous êtes très nombreux à fréquenter ce site, surtout à cette période.
Grimpeurs, clubs, BE, vous y parcourez entre-autres, les 5 longues voies faciles à gauche. Il ne vous aura donc pas échappé que confinement aidant, la nature a un peu repris ses droits !
L’équipeur a mis ce site à votre disposition après des journées conséquentes de purge et nettoyage pour obtenir un résultat assez inespéré. Mais même si certains le surnomment rondo’up, pour sa faculté prompte à désherber dès qu’il passe, le nettoyage de ce site ne lui incombe pas ! Et l’ECI a d’autres chantiers au programme avec ses adhérents.
On le répète, entretenir les sites un minimum, c’est l’affaire de tous les grimpeurs. Merci d’avance !!
L’équipeur offre même le petit outil qui va bien à tout volontaire , voir photo ! ( nous contacter ;-))

Et autre sujet qui fâche : les tickets ! (les petits traits qui indiquent les prises, voir dessin de Pierre Rouzo plus que jamais d’actualité 😳 …)
Cette mauvaise habitude fleurit malheureusement un peu partout et sur ce site ! Merci de penser aux grimpeurs qui souhaitent faire la voie en cherchant un peu les prises, c’est l’idée quand même sur site naturel ! 
Et si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer, la moindre des choses est d’effacer vos marques lors de votre descente ! Des brosses sont à disposition.
Et à tous les grimpeurs, vous pouvez aussi brosser la magnésie sur les prises 😀voire en mettre le moins possible…

Et ces remarques sont valables bien sûr pour tous les sites !!!!

Décès de Jean-Marie Leroux

Nous vous informons du décès survenu samedi 30 mai de l’un de nos plus fidèles adhérents, à l’ECI depuis de nombreuses années.
Jean-Marie Leroux, 
grimpeur passionné, ouvreur de très belles voies en Vercors, Chartreuse, Oisans, à Presles notamment, en Corse dont il connaissait tous les recoins,
voyageur infatigable et amoureux du désert.
La cérémonie aura lieu demain vendredi dans l’intimité familiale, du fait des mesures sanitaires encore en place.
Nous exprimons toutes nos condoléances et notre soutien à Paule sa femme, et à ses proches.
Le C.A. de l’ECI

Un beau portrait de Jean-Marie, dressé par Yves Ghesquiers dans un RocInfos de décembre 2001.

Déconventionnement des falaises

Les réseaux sociaux s’emballent,
« tsunami, séisme »… les médias s’en mêlent, que se passe-t-il ?
Un peu de lecture pour essayer de comprendre, voire se faire une opinion, sur le sujet qui fâche visiblement :
l’annonce officielle par la FFME du déconventionnement des falaises !

L’ORIGINE : La lettre de Pierre You, président de la FFME    22 avril

Médias : Différents points de vue et articles parus, éclairants et pertinents ?

Relais Vertical vidéo : Escalade en falaise menacée en France – Explications  (29 avril)

France Bleu Isère Lionel Cariou : la FFME ne veut plus conventionner les falaises (2 mai)

Grimper par Fred Labreveux : Le déconventionnement des falaises est une démission de la FFME, pas une obligation !   (4 mai)

Montagnes Magazine par Philippe Poulet : Déconventionnement en plein confinement : la déconfiture de la FFME ?  (6 mai)

On parle environnement spécifique, loi montagne, perspectives possibles …?

Fanatic Climbing par Pierre Delas : France : La mort “assurée” des conventions, perspectives et réactions   (6 mai)

Alpine Mag par Manu Ibarra : Falaises, la fin d’une histoire fédérale ?   (6 mai) 

Montagnes Magazine, par Yann Borgnet : Si même la fédération délégataire ne veut plus se porter garante de nos pratiques, où va-t-on ?   (7 mai)

Greenspits par Cathy Bass : Le déconventionnement pour les nuls   19 mai

Aspect juridique

Village de la justice par Maïté Cano, avocat : Déconventionnement des SNE : quels enjeux pour les collectivités territoriales ?  (7 mai)

Aspect historique de l’évolution fédérale

Alpine Mag par Gilles Rotillon, ancien  président ffme – en réponse à Manu Ibarra
FFME et gestion des falaises : comment l’escalade en est arrivée là ?    13 mai

Le rôle des collectivités territoriales : une analyse très claire !

La fabrique verticale, par Olivier Obin : Déconventionnement des falaises, vers un nouveau mode de gestion ?   21 mai 

Les avis partagés des Comités Territoriaux FFME, 1ers concernés, ( mais pas concertés? ) ou autres personnes impliquées , diffusés largement sur les réseaux sociaux

La Corditelle, Philippe Bugada : Appel à Monsieur le Président
                                 (Grimper)  : Vers des « Etats généraux de l’escalade » ?   20 mai
Le CT 38 par Claude Vigier : Le-deconventionnement-des-sites-descalade
Le CT 13 par Jan-Claude Grand, président : Le déconventionnement dans le 13
Le CT 83 par Alain Righi, président : Pensée du jour sur le déconventionnement des falaises
Le CT 73 par Fred Juarez, président : Convention et sites d’escalade
Le CT 07 par Claire Euvrard présidente : post facebook
Le CT 01 par Denis Hodoul, président : courrier au club Hot-Roc 

14 mai : Droit de réponse à la presse spécialisée de 28 comités territoriaux ! :
Déconventionnement : la réponse des comités territoriaux de la FFME ( grimper)
ou
Déconventionnement, la réponse des acteurs de terrain aux articles publiés  

Les explications de la FFME nationale , convaincantes ? :
Planet Grimpe :  Interview exclusive de la FFME   
 La FFME répond à vos questions sur la gestion des sites naturels d’escalade

15 mai : Lettre ouverte de Pierre You à ses licenciés :
Non la fédération ne se désengage pas de l’escalade en site naturel

« Rame, rame. rameurs, ramez.
On avance à rien dans ce canoé
Là-haut,
On te mène en bateau… »

Assemblée Générale 2019

L’Assemblée Générale de l’ECI s’est tenue vendredi 6 décembre.

Signe de la vitalité de notre club, près de 80 adhérents se sont déplacés. Après le bilan moral du club et le bilan d’une activité intense sur le terrain (équipements, ré-équipements, journée entretien, journées de formation à l’évolution sur cordes fixes) et derrière les écrans (site internet, page et groupe Facebook, topos numériques), le bilan financier et les perspectives pour 2020 ont été discutés. Puis il a été procédé au renouvellement du conseil d’administration.

Comme il se doit, la soirée s’est poursuivie autour d’un buffet généreusement garni.

Merci à tous nos adhérents d’être venus.

Le compte-rendu de l’A.G., le bilan financier et les photos seront prochainement accessibles aux adhérents sur la page privée du site.

Contre l’interdiction de l’alpinisme et de l’escalade dans le massif du Sancy (Puy de Dôme)

L’ECI soutient la FFME Auvergne Rhône Alpes et le CT FFME 63 (Puy de Dôme) dans sa lutte juridique contre l’interdiction de l’alpinisme et de l’escalade dans la Réserve Naturelle Chastreix Sancy par un don de 100€.
Cette souscription a récolté à ce jour environ 5700€ sur les 20000 € nécessaires à l’action.
Vous aussi pouvez contribuer, même modestement, à cette action contre une situation qui crée un précédent reproductible ailleurs à l’avenir; dans ce contexte les Calanques elles-mêmes, ainsi que d’autres espaces sensibles sont de plus en plus menacés… 

Pour contribuer

5 juillet – collecte terminée

Le CT63 et la Ligue Auvergne Rhône Alpes de la FFME ont engagé le cabinet d’avocats Huglo Lepage pour faire une demande d’abrogation partielle du décret de création de la Réserve Nationale Naturelle de Chastreix Sancy (63) qui interdit la pratique de l’escalade et de l’alpinisme.
Cette action est au service de tous et les fonds collectés ont pour objet de couvrir les frais du cabinet d’avocats.
Si un reliquat aprés règlement des honoraires subsiste, 50% de la somme seront versés à la RNN de Chastreix Sancy et les 50 % restant seront donnés à une structure qui aurait besoin de fonds pour défendre l’accès des espaces de nos pratiques.

Plus de 150 manifestants se sont regroupés au pied du Verrou du Bas dans le Sancy le 28 avril dernier. © Rémi DUGNE

Pour plus d’informations : FFME Rhône-Alpes, La Montagne, Blog la Voie en libre

ReBLAM

Après une première visite diagnostic et le déséquipement du bas des voies BLAM et LILOO, nous y sommes revenus pour tracer un nouveau départ permettant de rejoindre la piscine bien agréable par cette chaleur. L’éboulement cataclysmique dont les voies ont soufferts étant probablement d’amplitude maximale, nous avons pu choisir un tracé plus abrité pour le bas de la voie. Le haut de la voie, après la piscine est intact.

En deux séances nous avons équipé 5 nouvelles longueurs et conservé après modification l’ancienne 1ère longueur (nostalgie?). A présent l’itinéraire est un peu plus « biscornu » mais profite d’un rocher très intéressant permettant une escalade un peu plus soutenue et homogène dans le 5b environ. Le tracé sur la photo permet de ne pas s’égarer.
L’ensemble est équipé dans le même esprit que l’original à savoir tous les pas sont protégés, le chemin identifiable mais un peu plus light dans le facile. A noter un nouveau départ de  L10 après la piscine plus à l’abri du « pissat » (l’ancien départ a été conservé car très sympa quand le ruisseau est à l’étiage).

Pour le retour « officiel » (car on en a entendu des conneries sur C2C !!!, cf B(u)B(u)king) se reporter au tracé sur la photo, le bas ayant changé. Dans tous les cas nous n’avons pas encore trouvé le meilleur chemin (= le moins galère) pour l’aller-retour au parking, si d’aventure quelqu’un trouve (et l’indique par des cairns), nous sommes preneurs. Pour info, vous pouvez trouver les généralités sur la voie dans l’excellentissime topo de Jean-Michel Cambon « Oisans nouveau, Oisans sauvage » livre ouest, nouvelle édition,  the »holly bible »,  l’humour en plus.
Au fait le nom de la voie en a pris un coup lui aussi ,à présent la voie s’appelle « ReBLAM ».
Stéphane.

 
 
 

Ranc de la Marsare : Attention !

Attention si vous voulez aller grimper dans cette falaise située en face des voies du paravalanche (après st-Christophe en Oisans).
En effet, après les chutes de neige très importantes de cet hiver, visiblement les avalanches assez monstrueuses ce printemps  ont laissé quelques séquelles : (nous avons été avertis par un ecéiste ;-))
Nombreuses pierres déposées sur les vires, cailloutis et terre sur les premiers mètres (à vérifier si des premières plaquettes ont été endommagées), quelques écailles fragilisées et pied de voies tourmentés par endroits.
Le site est donc à aborder avec grande prudence et si vous voulez y grimper, amener une balayette !
Ne pas oublier que ce site est du pur terrain d’aventure, pas pour les points et l’équipement qui sont de conception site sportif  mais pour les conditions météos auxquelles est soumis le rocher et qui demandent du jugement au grimpeur au regard de l’état des voies après un hiver comme cette année.
L’équipeur du site, Claude.